Les thérapies brèves

Selon l’école de Palo Alto, une thérapie brève c’est une dizaine de séances sur un sujet précis.

Thérapie “brève” ne veut donc pas dire thérapie “instantanée” ! On est pas dans la “magie”…même si les résultats sont souvent rapides et semblent “magiques” dès la première séance…déjà par les prises de conscience ! 🙂

Je vous accompagne et marche à vos côtés le temps de consolider et de rendre pérenne le changement…

Je vous rassure, vous gardez le contrôle de votre suivi ! La liberté est une valeur très importante pour moi… et je veille à ce que vous gardiez la vôtre ! L’objectif est de renforcer votre autonomie et non de créer une dépendance en vous infantilisant.

C’est dans ce sens que j’ai mis en place un système pour prendre rendez-vous en ligne 24/24 heures et 7/7 jours. C’est vous qui planifiez vos séances à votre convenance et tant que vous le pensez nécessaire…ou en cas de besoin ponctuel.

L'indication d'un choix de thérapie brève

Quelque soit votre problématique et votre objectif, que ce soit de mieux gérer le stress, de vous préparer à passer une épreuve : sportive, un examen, un concours, un entretien d’embauche ou de gérer les douleurs liées à une pathologie ou un traitement médical ou bien encore de dépasser vos peurs et autres phobies… Il existe différentes méthodes pour vous accompagner efficacement.

J’ai retenu trois approches “complémentaires” : l’hypnose, le coaching…et courant 2021 je vais vous proposer d’y ajouter la sophrologie.  Dans ma boîte à outils coaching, j’y mets tout le fruit de mes formations et compétences acquises avec mes plus de vingt ans d’expériences de l’accompagnement en milieu professionnel à travers l’animation de formations et le coaching de managers et dirigeants.

C’est pendant l’entretien de la première séance que nous déterminons ensemble la stratégie la plus pertinente en tenant en compte à la fois votre objectif et vos préférences.

Je vous invite à visiter mes sites spécialisés pour découvrir plus en profondeur chacun de ces outils. (Les sites sur la sophrologie et le coaching sont en construction et verront le jour dans un avenir proche).

“Vous pouvez passez votre temps à étudier les racines de l’arbre ou vous pouvez apprendre à en cueillir les fruits”

Thérapie orientée "solutions"

C’est la grosse tendance aujourd’hui du monde de la thérapie : “Être orienté solution !”

Et bien cela me semble être une évidence ! Vous ne me consultez pas pour aller moins bien…comme si vous alliez trop bien et que c’était un problème ! 😉

Il est vrai que la démarche consiste à changer votre “focus” posé sur toute les raisons qui vous ont empêchées d’aller bien jusqu’à maintenant…pour aller vers tout ce qui va vous permettre de vivre un quotidien différent.

La priorité en thérapie brève est de vivre bien et non pas de chercher l’origine des symptômes…

Mon bémol

Il ne s’agirait quand même pas de basculer d’une extrême à l’autre.

Ce n’est pas parce qu’on ne veut plus voir son passé qu’il n’existe plus !  nous avons tous une histoire de vie, nous sommes le fruit de ce passé, avec ces hauts et ces bas, ces joies et ces peines…certaines de ces peines se sont “imprimées” à un niveau inconscient, des croyances limitantes se sont mises en place et des schémas peuvent tourner en “boucle” depuis… Ce n’est plus une fatalité !

Pour moi, les thérapies brèves agissent bien sur les “causes réelles” d’une problématique. C’est pour cela qu’elles sont très efficaces !

La différence est simplement qu’on “papote” et collabore avec l’inconscient qui lui en tant que mémoire sait… plutôt qu’avec le conscient “limité” qui croit savoir et qui “papote” avec le conscient limité du praticien… là c’est sûr ça peut durer longtemps !

Si le conscient savait vraiment, ça ferait bien longtemps qu’il n’y aurait plus de problème, non ?

C’est là où j’interviens…Je dialogue avec votre conscient (verbal) et votre inconscient (non-verbal).  Ca fait souvent des années qu’ils sont en conflits et il s’agit de les réconcilier. De donner du sens au concient et rassurer l’inconscient qui a mis  en place des stratégies de “survie”. En le prenant en considération, le changement peut se produire en douceur…et rapidement !

Et oui, je sais…difficile à croire ! Le changement est long et douloureux. Vraiment ?

Une première croyance limitante à revoir, peut-être ? 🙂